MOULIN DE L'ESPERANCE

 

Pleine de péripéties, la vie du moulin de l’Espérance  ou du Pont du gué à Villiers-le-Morhier sur la Drouette est intéressante à plus d’un point.

 

Par ordonnance royale de 1829, M. Bosselet est autorisé à construire une usine à filer la laine ou à moudre le blé sur le canal de Villliers. Le propriétaire s’engage à placer une roue inférieure à 2,30 m et d’autre part promet de construire à ses frais un pont en charpente en remplacement de la passerelle existante.

 

En 1848, le moulin monté à l’anglaise produit, avec ses deux paires de meules des farines qui sont consommées dans les commune voisines.

 

Vers 1906, à une époque où les moulins cessent de vivre, celui de l’Espérance s’adapte au progrès et reçoit en 1920 une usine de traitement des vieux films cinématographiques dirigée par M. Juery, ingénieur chimiste.

 

En la place, en 1925, s’installe un atelier d’argenture et dorure par l’électricité.

 

Enfin, en 1945, M. Michel MARZIN et son fils Noël y installent leur atelier d’ébénisterie.

Extrait du livre de Jean-Paul DETOURNAY

"NOGENT-LE-ROI et son CANTON

La Maison du Tourisme 

de Nogent-le-Roi

1 rue Porte Chartraine

28210 Nogent-le-Roi

Tél. 02 37 51 46 76

lmt.nogent-le-roi@orange.fr

Plan du site

  • Facebook Social Icône

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.